La saphonienneIllustration

Illustration



En lieu et place de pales en rotation, le vent est capturé par un corps incurvé qui effectue un mouvement tridimensionnel de va-et-vient en forme de nœud. Ce mouvement permet de convertir la majorité de l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique via des pistons. Ces pistons, connectés à un système hydraulique, transforment l’énergie mécanique générée en pression hydraulique, puis en électricité.
En remplaçant la turbine à pales par un corps en forme de voile bénéficiant d’un haut coefficient de trainée aérodynamique (Cd), notre unité Zéro-Pale est capable d’absorber deux fois la quantité d’énergie cinétique capturée par une éolienne classique, pour une même surface balayée.
La forme incurvée de la Saphonienne (Cd de 2,3) permet de capturer une grande partie de l’énergie cinétique du vent, tel qu’illustré ci-dessous. Grâce au mouvement spécifique du corps en forme de voile (dépourvu de pales), la Saphonienne s’est libérée de la limite théorique de Betz. Elle a également réduit de façon importante les pertes aérodynamiques due à l’utilisation des pales.